Ma participation à Tournée Minérale

Lorsque la Fondation contre le Cancer nous a annoncé la campagne Tournée Minérale il y a quelques semaines, il m'a fallu peu de temps pour être séduite. En effet, j'ai tout de suite été enthousiasmée par son concept ludique et enjoué qui met en valeur tous les bénéfices d'une consommation modérée (voire inexistante) d'alcool au lieu de s'attarder à culpabiliser les consommateurs sur leurs mauvaises habitudes.  Et s'il y a une personne qui déteste être rabâchée à tout-va, c'est bien moi ! 

Bien que certains de mes ami-e-s proches pourraient vous révéler certaines frasques lors de soirées cruellement bien arrosées, je qualifierais ma relation personnelle avec l'alcool de "sans tumultes". Je bois de manière plus ou moins modérée dans un contexte social ou dans le cadre d'une dégustation et il reste assez rare que je m'exclame avoir « besoin d'un verre » pour décompresser. Je peine d'ailleurs parfois à expliquer ce "désintérêt" pour l'alcool à certaines personnes lorsque vient le fatidique « Alors, qu'est-ce que tu bois ? » suivi d'un regard d'effroi lorsque je réponds « Un soft, ce sera très bien ! » bardé d'un grand sourire.  Beaucoup trop de fois, j'ai dû justifier ma propension à être ce que je considère comme « bonne vivante » malgré ma non-consommation de boissons éthyliques ce soir-là, comme si un bon rire franc et une certaine désinhibition ne pouvaient aller de pair qu'avec quelques verres d'alcool dans le gosier.

Ces mêmes ami-e-s proches pourraient également vous dire que j'ai appris, malgré moi, ce qu'une consommation excessive d'alcool peut engendrer sur l'état de santé de ses proches ou encore les relations avec ceux-ci. Plusieurs membres de ma famille sont décédés des suites d'un cancer et bien que leur consommation d'alcool ainsi que leur maladie n'aient pas été mises en parallèle, je ne peux m'empêcher de faire un lien.  Il a été effectivement prouvé que l’alcool est lié à un risque accru pour plusieurs types de cancers. Dans les pays développés, on considère que l’alcool est la cause de 3% à 10% des cancers.

Malgré tout, je ne veux pas diaboliser l'alcool. Si je suis la première à décider de ne pas en consommer, je suis aussi la première à adorer savourer un bon verre de vin avec une belle portion de salaison ou encore à siroter un cocktail alambiqué en bonne compagnie. Tout ce qui m'importe, en fin de compte, est que ce verre de vin ou cette pinte de bière m'apporte une émotion positive, qu'il m'emplisse de joie et qu'il réponde à une envie authentique et consciente. Mais surtout, qu'il ne soit pas une réponse rapide et toute-faite à ma mauvaise humeur, à une journée de merde ou encore à une certaine pression sociale ordinaire et totalement intégrée.
Je veux que cela reste un choix, mon choix.

© collectedbyaxelle.today

© collectedbyaxelle.today

C'est pour toutes ces raisons mêlées que j'ai décidé très naturellement de relever le défi et de passer les 28 jours de février sans boire une goutte d'alcool mais également d'organiser une collecte afin de récolter des fonds qui seront directement encaissés par La Fondation contre le Cancer ! Pour me/nous soutenir, rendez-vous sur ma page de collecte, bien muni de vos informations de paiement. Dès ce moment-là, c'est à vous de choisir car vous avez la possibilité de faire un don unique ou de verser le montant de votre choix mensuellement ! Encore besoin d'être convaincu ? 

  • Sachez que tout don supérieur ou égal à 40 € (cumulable sur une année) donne droit à une réduction de l'impôt à concurrence de 45% du montant que vous avez donné. Une attestation vous sera envoyée automatiquement dans le courant du 1er trimestre de l’année suivante. C'est tout benef, non ?
  • En faisant un don, vous participez activement à la recherche contre le cancer. En effet, chaque année, 65 000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués en Belgique. Autant dire que chaque don est un atout indéniable pour faire baisser ce chiffre. Et vous pouvez même demander à l'Association contre le Cancer de vous détailler précisément ce qu'ils mettent en place pour lutter contre la maladie.

Même si je ne crains pas trop un possible écart de conduite dans le mois à venir, je préfère ne pas crier  « Victoire ! » trop vite et prendrai le temps de vous faire des petits feedbacks réguliers via mes #instastories.
Je prépare également une série d'articles qui pourraient bien vous inspirer durant cette période de challenge !

Premier rendez-vous le mercredi 1er février sur mon compte : @axellemnn !
 

D'autres participant-e-s à la #TournéeMinérale ?
Faites signe dans les commentaires !