Clean Your Cup : une carte participative pour les utilisatrice-eur.s de la coupe menstruelle

Celleux qui ont franchi le pas et ont troqué tampons et serviettes hygiéniques pour la coupe menstruelle vous le diront : ce n'est que du bonheur... une fois la phase d'adaptation terminée. Si certaines personnes choisissent cette protection périodique plutôt qu'une autre, c'est notamment pour des raisons sanitaires (tampons et serviettes contiendraient des traces de polluants industriels, et pourraient probablement être à l'origine du Syndrome du choc toxique mais également de sécheresse vaginale et autres joyeusetés du même acabit), écologiques (aucun déchet n'est généré si ce n'est lorsque l'on jette sa coupe après un nombre incalculable d'utilisations et encore, celle-ci est fabriquée en silicone végétal) ou encore économiques (un seul passage en caisse d'une moyenne de 30€ et on en parle plus).

© Axelle Minne

© Axelle Minne

Ces mêmes  utilisatrice-teur.s vous diront cependant que trouver un endroit où vider et rincer sa coupe en toute tranquillité, quand on ne vit pas enfermé.e chez soi pendant l'entièreté de son cycle menstruel, est un vrai parcours de combattant.e ! En effet, puisque la coupe menstruelle a pour but de récolter le sang et non pas de l'absorber, il faut parfois passer par la case « vidange » : une mission qui s'avère parfois difficile puisque que la plupart des toilettes publiques ne sont pas équipées d'éviers internes. 

En quête des espaces #cupsafe
Consciente du problème et désireuse d'offrir une première solution à ses comparses, Fanny Godebarge décide d'agir ! Pas question de militer pour que tous les établissements équipent leurs toilettes de lavabos privatifs mais bien d'utiliser le pouvoir d'Internet à bon escient. En quelques clics, elle créé le site Clean Your Cup, une plateforme participative qui regroupe l'ensemble des espaces dits #cupsafe (endroit public qui propose une toilette avec un robinet interne et  donc, offre la possibilité de rincer sa coupe menstruelle à l’abri des regards) à l'aide de plusieurs cartes en ligne. Si l'un des buts de cette plateforme est de démocratiser l'utilisation de ce type de protection périodique, son intention première est surtout de référencer toutes les adresses qui permettront aux utilisatrice-teur.s de profiter de l'intimité nécessaire pour rincer leur cup. Dans un souci de bienveillance et d'inclusivité, de plus en plus propres aux initiatives néo-féministes, le site est rédigé à l'aide d'un genre neutre et met un point d'honneur à collecter les espaces #cupsafe accessibles aux personnes à mobilité réduite. 

© Axelle Minne 

© Axelle Minne 


Paris, Bruxelles, Dublin, San Francisco et toutes les autres !
Bien que la fondatrice soit basée à Paris, elle n'a pas perdu de temps à récolter des adresses dans plusieurs villes à travers le monde. La force du projet se situant dans son aspect participatif il a très vite attiré d'autres utilisatrice-teur.s séduites par l'idée et ravi-e-s de pouvoir mettre en ligne leurs bons plans. Ces ambassadrice-eur.s font part de leurs découvertes à Fanny Kieffer qui met à jour les cartes correspondantes directement en ligne. Les représentant-e-s du projet féministe sont également invités à marquer les espaces à l'aide de petits stickers #cupsafe qui rendent ceux-ci identifiables d'un coup d'oeil et permettent à la plateforme de gagner de nouveaux adhérent-e-s,

© Clean Your Cup

© Clean Your Cup

© Clean Your Cup 

© Clean Your Cup 


Des espaces #cupsafe à Bruxelles et Charleroi
Bruxelles et Charleroi sont déjà représentées sur la plateforme et n'attendent qu'à être secondées par d'autres villes belges. Si l'envie vous prend de partager vos spots #cupsafe, n'hésitez pas à contacter Fanny Kieffer via le site de Clean Your Cup ou à les mentionner en commentaire... Happy cupping !

 
 

Suivre le projet sur son site, Facebook, Instagram & Twitter.